Texte à l’arrache 12

 Dans Textes à l'arrache

Vinzo s’assit dans un fauteuil moelleux, et inhala une longue bouffée, au cul du joint qui cranait fierement entre son index et son majeur. En quelques instants, ce fut l’introspection, pareille à un trampoline, sur lequel il rebondit pour sortir de lui meme. Il visualisa le fauteuil, puis la piece, puis l’appartement, puis ceux de l’immeuble, grouillants de vies inconnues, de bruits familiers. Sa stase se suspendit au dessus d’un air de bossa nova qui fuyait du deuxieme étage, avant de reprendre son ascencion. Les rues crasseuses encombrées de bagnoles, le quartier, la ville, la region. Toujours plus haut, plus haut. Les montagnes comme des plis sur un tapis froissé, les rivieres, les fleuves. Le pays, la France verte, l’Europe enrobée de mers, d’océans. Le monde. La grosse boule bleue tachée de terre, nappée de glace aux poles, suspendue dans le rien, jouait au bilboquet avec sa lune, qui tombait sans cesse autour d’elle. Encore, encore… La planete se reduisit en calot, avec les autres billes du systeme solaire. Tout ça tournait paisiblement, comme un mobile de berceau. Et puis, toujours, le kerbeusene le tirait vers le haut, à moins que ce ne soit le bas, où l’est… L’ouest peut-etre ? Aucun doute la dessus. Completement à l’ouest. Il s’echappa de la soupe d’étoiles, par dela la galaxie. Et par delà la galaxie, d’autres galaxies… Un infini de galaxies, perdues les unes aux autres par un néant absolu, liquidosolidogazeux. C’est là qu’il se cogna la tete au plafond du concevable : il ne pouvait pas voir plus loin. Il flotta là trois petites minutes, bien qu’ici le temps ne fut qu’un mouvement, une sarabande intersiderale qui lui rappellait vaguement les bulles de mousse dans l’eau du bain. Etait-ce la reponse ? L’univers était une baignoire ? Ça expliquait les otaries spatiales, meme s’il ne pouvait pas en avoir la certitude absolue… Il se sentait si petit, si tout a fait insignifiant, en haut de cette echelle de trente-sept miliards de barreaux. Une crotte d’acarien. Un microbe de microbe. Une poussiere de poussiere. Là-bas, tout au fond, a droite, dans le noir rectal et total, il la voyait, sa planète, comme un fraise de cigarette. Et ses amis, et sa famille, et les autres bacteries qu’il connaissait, qui lui manquait, qu’il aimait. Il ressentit un vide, mais pas cosmique. S’etonnant de reussir à les voir de si loin, il réalisa qu’il redescendait à grande vitesse. Les points lumineux se traçaient en traits, accentuant la sensation de sa chute, dégringolade hyper-rapide jusqu’a la galaxie, jusqu’ au systeme solaire, jusqu’a la Terre, jusqu’a l’Europe, jusqu’à la France, jusqu’a la Provence, jusqu’à Marseille, jusqu’a la Plaine, jusqu’à la rue des cyprès, jusqu’au premier étage du numero quarante, jusqu’au fond de son fauteuil ! « Diable, c’est de la bonne ! » Pensa-t’il en contemplant son pétard, ahuri d’air, tete tournante. Un soupir dans sa bouche exprima le vif désir de voir la marijuana dépénalisée….

Articles récents

Laisser un commentaire

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.