Texte à l’arrache 163

 Dans Textes à l'arrache

Le gravier des allées du cimetière crisse sous les godasses. Le soleil baigne les tombes dans l’or. Les orgues invisibles jouent des toccatas, pendant que seul, tu processionnes devant les caveaux. Les anges, les vierges, les saints, les portraits dans les livres de marbres, et les vieux Jésus sur leurs croix te considèrent. Mais dans leurs yeux rongés de mousse, tu ne vois rien. Il est temps de mettre un bon morceau de cold-wave. Kilimanjaro, par The Teardrop Explodes. Voici un an et un jour, que nous avons quitté Londres, pour aller voir le Kilimanjaro. Le bateau à coulé au large des côtes de l’Afrique. Sous l’océan, il y a des statues bantoues, salahs, zoulous, des visages nègres et endormis, comme les corps à la surface. Tu passes devant en faisant de longs bonds lents. Des Totems sortent des morts, les morts de Saint Pierre, et tu te réveilles à courir dans les allées, chacune de tes lourdes foulées font s’envoler les cônes de cyprès. Attends, calme-toi. Regarde bien, personne ne te poursuis, tu vas salir ton imper. L’imagination reste dans ta tête, toujours dans ta tête, mais tes mains peuvent toujours taper le beat froid et monotone de n’importe quel standard glacial. Bela Lugoi est mort, mais c’est cool qu’il soit mort, parce qu’il sonne reggae dub lorsqu’il écarte sa cape, puis qu’il tombe dans sa tombe. Tu sors du cimetière, tu irais bien danser. Il fait quarante degré, et tu as des sueurs froides. Le noir attire la chaleur. Des crapuleux se moquent de toi,tu t’en fiches, la musique dans tes oreilles te fait planer si loin au dessus d’eux, et de leur graffitis coincés contre les murs. La nuit tombe. La chaleur tombe. Tu as suffisamment de cigarettes pour lire Hoffman et ensuite balancer ton corps raide à la soirée années quatre vingt, en espérant qu’ils passent du Fad Gadget. Ta mèche masque ton oeil gauche, tu ressembles à un dandy hors époque. C’est parfait. La nuit peut commencer.

Articles récents

Laisser un commentaire

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.