Texte à l’arrache 179

 Dans Textes à l'arrache
Vazyvazyvazy, on prend un livre là, n’importe lequel, oh si, un bien vieux, un bien épais.

Tiens, celui-là, Essais, de Montaigne. Tu vas voir, on va rigoler. Mais siiiiii. Assieds-toi, assieds toi, là, à cette table. Même si tu pense que t’as pas droit au bonheur, ça n’a rien a voir, c’est rigolo, et ça suffit. Allez, on ouvre une page, au hasard. C’est pas grave ! Ouuui, c’est chiant, lalala, mais vazy, nom d’un crabe, je sais que c’est dur de garder son attention plus de dix secondes, mais ch’te garanti le truc ! Ch’fais la lecture si tu veux, steuplait, une minute, juste une minute.

Bon, je commence : « balbliblu blubla blablabla blobloblo bli blu bla… » Ça marche ! Ça marche ! Regarde à l’aut’bout d’la table, t’as vu ? T’as vu ? Le pt’it chauve avec son col roulé en dentelle ? C’est lui, c’est Montaigne ! Vise le bling-bling, sapé comme jamais, le gadjo ! Attends, attends, je continue, « blablablibliblublu… » Hahaha, c’est trop fort, il nous regarde ! Il est content t’as vu ? Il sourit. On dirait qu’il dit rien, mais en fait, il nous parle.

Quand on le lit, c’est sa voix qu’on entend à travers les couloirs du temps, dingue hein ? S.O.S fantôme c’est de la blague à côté. Encore, encore ! « Blablablaba, blublublu, bli bli bli blo bla. » Hihihihi, trop marrant. Trop fort. Comment on fait pour qu’il reste ? Facile, suffit juste de lire. Et oui, c’est pas con, c’qu’il dit. Tiens je te laisse le bouquin, continue… Aah, il a sorti une plume et du papier pour écrire, c’est lui au moment ou il a posé sa pensé sur un support. Et oui, ils n’avaient pas encore d’écran tactile greffé dans la paume, ces gens là. Eux, avec leurs paumes, ils jouaient au tennis, c’est ouf.

Ah, il tire la tronche… Cache ton téléphone, malheureux ! Si tu décroches, il va s’en aller ! Voila, excusez-le, m’sieur Montaigne, il a encore jamais lu un vrai livre… Z’etes un prince, m’sieur Montaigne. Ohoh, mais il a carrément la banane là ! Toi, je sens que tu commences à accrocher, j’me trompe ? Et ouais, ils étaient balèzes, les ancêtres, ils ont plein de trucs importants à nous dire… Évidemment que ça marche avec les autres, ça marche avec tout les autres, même des trucs qui ont six mille ans, gros ! Ils ont enregistré leurs voix dans les écrits, suffit de le relire, et pouf, ils reviennent !

Il y en a qui ont des dégaines encore plus marrantes, Lafontaine avec ses espèces de dreads, Homère en slip… Trop bon. Ça, c’est de la magie, t’as vu ? Carrément totalement plus magique qu’la fausse couche de la bimbo d’la semaine. En plus, ça t’rendras vachement plus intelligent… Vachement plus malheureux, aussi. Non, j’deconne. Faut bien choisir, mais plus tu seras finaud, et plus tu sauras séparer les bonbons du caca.

D’ailleurs, si toi aussi tu fais ça, mettre des phrases à plat, et ben, dans dix mille ans, si y en a qui te lisent, ça fera exactement pareil, tu réapparaîtras, et tu pourras leur parler. Excellent, non ? Bon, essaye de dire des jolies choses, ou des qui peuvent servir à leur éviter de faire des bêtises, à ceux du futur.

J’me d’mande meme si on est pas la pour ça… La preuve, les zompolitiks de base, ils écrivent que des livres qui servent à rien, à part faire des sottises, surtout ceux de maintenant…

On va s’faire « la consolation de la philosophie », tu vas voir, Boèce est fringué comme un sac !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.