Texte à l’arrache 245

 Dans Textes à l'arrache
Pabo, ou les 120 jours de Ghomorre.

A Sodome il y avait la sodomie, donc à Ghomorre, qu’y avait-il ? La ghommorrie ? On n’ose pas imaginer…

-Éléazar ! Éléazar ! Viens par ici, que l’on fasse une ghommorie.
-Une ghommorie ? Oh non, pas encore ! C’est la septième fois ce matin, faut pas abuser.
-Justement. C’est de toi que je vais abuser. Je vais te violenter. Je vais t’espapaouter la gondole. Je vais te renvoyer à nos origines. Je vais, si je le puis, t’estramasser la fendolasse, te grignoter le berlingot, te flinguer l’aspartame. Je vais te hachurer les territoires sensibles. Je vais faire des trous dans ton gruyère, colmater tes fuites, te catastropher l’écologie, te dérégler climatiquement, te faire sauter la poudrière, te débonder le tonneau. Je vais arracher ta vertu avec les dents, déflorer ta flore intestinale, assécher tes marais, inonder tes déserts. Ça va géhenniser jusqu’à ce que tu chopes la lèpre, éboler tout tes virus. Tes globules blancs vont rougir jusqu’à l’explosion, et tes rouges vont pâlir de terreur. Ça va guincher dans ta guinguette, ça va être une partie de campagne qui va te retourner le canot. Je vais t’aplatir, te regonfler, te raplatir, te regonfler à l’hélium et y mettre le feu, que tu vas ressembler à un crash de dirigeable. Je vais t’extrapoler, t’exfiltrer, t’exas-instrumenter, t’exfolier, t’exuder, t’extrader !!! Je vais, je vais… Je vais… GnnnnAaaaargggGgGhhhlllbllll…
-C’est bon là, t’as terminé ?
-Euh… Oui.
-Pff, c’est pas trop tôt. J’ai la carpe à finir de farcir moi, je te rappelle que les Abitbols viennent avec tous leur cousins ce soir, pour la surprise-partouze….

(gros bisous à Pier Paolo Pasolini)

Articles récents

Laisser un commentaire

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.