Texte à l’arrache 288

 Dans Rats, Textes à l'arrache

Les p’tits rats, pas grand monde les aime les p’tits rats, à par quelques jeunes filles, des enfants et des cinglés. Ils sont pourtant bien sympa, les p’tits rats, mais les gens modernes sont encore pour la plupart de lointains paysans, apeurés par la peste et les mauvaises récoltes. Ces webdesigners et ces directrices des ressources humaines trouvent encore le p’tit rat répugnant.
Ils parlent, ils rient, ils aiment les chatouilles, certains de notre espèce ne peuvent pas en dire autant. Pour réussir, on les a copié, en pire. Mieux vaut un p’tit rat politique qu’un gros sénateur croulant.
Finissons en avec ces histoires de queues. Ceux qui les trouvent dégoûtantes devraient trouver les avant-bras insupportables, puisque la sensation au toucher est exactement la meme. Il y en a beaucoup qui aiment sucer des queues beaucoup plus gluantes, et être filmé.e.s en train de le faire.
On pourrait nous reprocher d’être niais, nous les amoureux des muridés. On pourrait se moquer de nous voir pleurnicher à chaque perte de ces animaux à la vie courte comme une respiration. Les rieurs s’effondreraient à la mort d’un de leur proche. Mais il ne faut pas être pleutre pour voir la mort en face sur une base régulière, meme incarnée dans un minuscule corps inerte, et la voir habiter nos murs, nos rues, nos routes, nos villages, nos villes, notre vide. il ne faut pas être sans coeur pour demeurer indifférent. Les p’tits rats sont des symboles de nos existences : effrénées et trop courtes. Les monstres sont ceux qui ne comprennent pas. Ce sont moins que des monstres, au final, juste des idiots. Hitler n’aimait pas les p’tits rats. Clint Eastwood aime les p’tits rats. Tout est dit.

(pas le coeur à plus aujourd’hui. RIP Myet, la ratte à grosse tête. Soyez cool avec les ratzos. Paix.)

Articles récents

Laisser un commentaire

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.