Texte à l’arrache 317

 Dans Textes à l'arrache

Petit exercice aujourd’hui :le logo-rallye.

1. Choisissez un chiffre de 1 à 20.

2. Ouvrez le dictionnaire au hasard, et retenez le mot qui correspond à votre

chiffre, page de gauche ou page de droite.

3. Répétez l’opération avec d’autres pages au hasard, jusqu’à ce que vous

ayez votre liste de sept mots.

4. Ensuite, il n’y a plus qu’à imaginer une courte histoire qui intègre vos sept

mots (15-20 lignes ≈ 200 mots).

Attention, votre récit doit être suffisamment fluide pour qu’à la lecture, aucun

des mots présents ne semble inopportun ou choquant !

Les mots tirés : chieur, orgueilleux, degrossissage, retombant, marina, anglomanie, rival

 

Ansleme était le roi des chieurs. Orgueilleux, vantard, nerveux, bagarreur, tracassier, toxico, irréfléchi, poissard et pétomane, sa seule silhouette faisait fuir à l’avance tous ceux qui le connaissait. Dès l’enfance, il avait montré des prédispositions à semer le trouble, aussi l’avait-on envoyé faire plusieurs séjours dans des écoles militaire et des centres de redressement divers. Peine perdue. Ces tentatives de dégrossissage étaient aussi vaines que de poser des sangsues derrière ses oreilles. Pour se payer sa dose, il devint chanteur dans un groupe de thrash-métal de seconde division : Léopardi. Bien que leur premier single connut un petit succès d’estime, la chance ne dura pas. Au contraire, la malchance revint vers lui, comme une boule de bilboquet retombant sur le coin de la figure du joueur. Un jour que le groupe jouait dans un boulodrome près de la marina de Villeneuve-Loubet, un homme se présenta, un type louche au discours hâbleur et à l’anglomanie irritante. Ce soit disant Martin Georges se flattait d’être producteur. Il avait aimé la façon de chanter d’ Anselme, lui affirmant que dans le domaine du ronchonnage grogné, il n’avait aucun rival. Le pauvre drogué succomba à l’appel de cette sirène. Il quitta le groupe et devint un mercenaire de studio. Ce ne fut pas mieux : il finit choriste pour un interprète commercial, promoteur du mauvais goût avec ses complets-vestons en feuille de chourave : Mister Gogo. C’était couru d’avance. Moralité : Qui Anselme-le-vent, récolte pas grand chose.

A vous.

(Merci à Gin de m’avoir montré cet exo <3)

Articles récents

Laisser un commentaire

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.