Texte à l’arrache 54

 Dans Corgi Foncier, Textes à l'arrache

(jingle) Le corgi foncier, le corgi foncier, ohé, ohé ! Tout le monde en est fou, tout le monde en est malade, tout le monde dégueule de joie sur les murs. C’est LA révolution. LE changement. L’aube d’une nouvelle ère. Élégant, racé, audacieux, voici l’arme absolue. Laissez-vous tenter par sa fourrure soyeuse auto-nettoyante, et sa capacité fécale augmentée (des crottes pouvant peser jusqu’à vingt-cinq kurats). C’est la marque du succès, le signe de la réussite. Avec son nouveau modem intégré, vous pouvez gérer vos opérations bancaire à distance, à la vitesse ahurissante de huit pina colada/octet. Agios, interdits bancaire, faillite, banqueroute, TOUT est possible ! Vous n’avez plus d’argent, plus de maison, plus rien à boire ? Les femmes vous fuient ? Désormais, vous pouvez vous comporter comme un abruti irresponsable sans vous inquiéter. La bête est là pour vous servir, d’une simple pression sur la touche spéciale inédite Phionn(tm). Comment ? Facile ! Enfoncez votre index profondément dans l’anus du chien : il obéit au doigt et à l’oeil (surtout au doigt) ! Tellement simple que vous ne pourrez plus vous en passer. Ecologique, élevé dans les landes paumées du Pays de Galles, issu du développement durable, le corgi foncier est la preuve qu’on peut vendre tout, en disant n’importe quoi. Qu’est ce que vous glandez encore là ? Levez vous ! Courrez l’acheter ! (voir conditions de ventes en magasin. Peut ne pas faire des excréments de la taille annoncée. Ne pas donner aux enfants de moins de trois heures.)

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.