Chant Onzième

 Dans L'Enfer de Dante

(Résumé : en transit dans l’au-delà, Dante et son guide Virgile voyagent au fil des cercles de l’enfer. Après avoir eu quelques problèmes pour entrer, ils pénètrent finalement à l’intérieur de la ville de Dité, immense cimetière aux trous plein de tortures. La descente et la visite continuent. Que va t’il arriver à nos deux galopins ?)

On était au bord d’une haute rive, formée d’un cercle de pierre brisée, et en regardant dans le fond, on a vite vu l’amas de sévices inédits qui s’y perpétrait. Mais on a du sonner la retraite, et se planquer derrière le couvercle d’un grand tombeau. Pouah, ça shmékait trop la mort ! En jetant un oeil au couvercle, j’y ai vu une inscription : « Je garde le pape Anastase, qui a arrêté de croire à Jay.Ci à cause de Photin. La photin de sa mémé ! »

-Va falloir attendre un peu, le temps qu’on s’habitue à cette odeur de phoque crevé, et qu’on puisse la supporter, fils.

-On pourrait mettre ce temps à profit pour que vous m’expliquicassiez ce qu’il se passe ici, Maestro, j’ai dit.

-Bien sur, petit, c’est bien de poser des questions et de s’intéresser. Bon alors, tu vois, dans ces rochers, il y a trois petits cercles en escalier, comme ceux par lesquels on vient de passer. Dedans c’est pareil : pleins d’esprits maudits. Mais je vais être plus précis, parce que de là tu ne peux rien distinguer. La Force déteste les fraudeurs par dessus tout, la vérité, c’est bon à savoir. Les fourbes en tout genre sont ici encore plus bas, encore plus molestés. Le premier petit cercle, c’est pour les violents, mais comme on peut être violent envers trois sortes de choses, il est lui même subdivisé en trois enceintes distinctes : une pour les violents envers la Grande Horloge, une pour les violents envers eux-même, et une pour les violents envers les autres, par là, j’entends les personnes et les objets. Ça va, tu suis ? La violence, elle tue, elle blesse, ma pauvre. Elle vole, elle brule, elle extorque ! Dans la première ceinture, tu as donc, les meurtriers, les psychopathes, les homicides, les assassins, les ravageurs, les voleurs, tout ça groupé en bandes. Imagine le film… Dans la seconde enceinte, il y a tout ceux qui n’ont pas le courage de continuer à vivre, les inconscients qui gaspillent tout, ceux qui sont tristes de ce qui devait être une joie, ba ba ba… La Vie, tchy’as pigé ? Pour finir, on peut être violent envers la Mécanique Céleste en la niant et en la blasphémant, faire caca sur la Nature et ses Fruits… C’est la troisième enceinte, la plus étroite. C’est ironique, c’est pour les sodomites. Bah quoi ? On est en 1321, ch’te rappelle… Et pour les usuriers, aussi. Dans le futur, on appellera ça des banquiers. Si ça, c’est pas des enc… Mais je m’emporte. Je passe au second petit cercle… Frauder, sous n’importe quel forme, ça tue l’amour entre les Hommes. L’amour c’est naturel, fils. Ici, c’est le nid pour les hypocrites, les flatteurs, les sorciers, les fourbes, les filous, les trafiquants, les maqs, les pirates, etc. etc. Et pour toutes ces sortes de merdouillards marteaux, qui vendraient père et mère et frères et soeurs, pour du, hoho, du pseudo-bonheur, vla le troisième (et tout pitit) cercle. On dirait pas, mais là-dedans, c’est le centre de l’univers, mec ! Et évidemment il y aussi la ville de Dité où nous sommes toujours, la pire cité du crime que tu puisses imaginer. Franchement, Bogota, c’est Mickey, à coté. Eternellement consumés y sont, dedans !

-Ok, Maitre, c’est clair, j’ai tout compris. Mais, il y a un truc que je pige pas. Les types qu’on a vu plus haut, dans les marais, c’étaient des violents aussi, pourquoi on les a pas mis ici alors, si les puissances cosmiques les supportent pas ? Et sinon… Pourquoi ces pauvres bougres ont droit à ça et pas les autres ?

-Misère de misère, comment peux-tu être aussi niais avec tout ce que tu connais ? Toi qui est balèze en philosophie Arich.. Aristotelicienne… C’est dur à dire… Tu devrais savoir que le ciel réprouve trois type d’état d’esprits : la perte de contrôle, la malice, et l’envie aveugle de seeeexxe. Et que la perte de contrôle, c’est moins grave divinement parlant ? J’te laisse réfléchir la dessus, tu comprendras vite pourquoi on les a séparé des autres taches, et pourquoi leur châtiment est un peu moins pire.

-Ouap punaise, vous m’éclairez la vue, comme un soleil à l’horizon découvre le paysage !!! Vous vous rendez-compte de ce que vous me faites dire ? Franchement, c’est tellement plaisant la façon dont vous démêlez tout, que ça en devient un plaisir de ne pas savoir, sérieux. A ce propos, vous ne voudriez pas revenir en arrière ? J’ai pas tout compris quand vous parliez des usuriers. Des ban.. Des ban…

-Des banquiers. Bon, alors, petit cours de philo express : En philosophie, il y a plus d’un endroit où tu vas lire que la Nature agit selon une sorte de Machinerie Incompréhensible pour nous, ou selon son bon vouloir, c’est comme tu préfères. Et en physique, tu constateras que cette science suit ces notions, ce qui en fait une sorte de descendante spirituelle. De la Nature associée à la Science, tu constateras que l’humanité en tire survie et progrès, même que c’est dans la Genèse, si mon fils, daï daï daï. Les banquiers, pardon, les usuriers, méprisent la Nature en soi, et la façon de l’utiliser sainement, donc pshh, au trou les pas-beaux. Mais assez parlé, suis-moi. Ça se calme, je vois la constellation du Poisson à l’horizon, et il semble bien que celle du Chariot se montre au-dessus du vent nord-ouest. Oui je sais, c’est obscur, c’est de la navigation, petit, c’est du langage technique. Néanmoins, rejouis-toi, ça veut dire que plus loin, ce sera moins difficile de passer le rocher… Purée !

(Texte original en italien ici, en français ici)

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.