DÉ-PRÉ-SSION ou Ne me parlez pas de liberté si on a plus le droit d’être triste.

 Dans Poèmes
  1. DÉ-PRÉ-SSION ou Ne me parlez pas de liberté si on a plus le droit d’être triste.

la nuit
face à l’espace
menace moins
que l’astre
du jour

le soleil
ment sur la terre
piège de couleurs
d’atmosphère
de métaux lourds

Les limbes
de la journée.
suspendu
au retour du sommeil
qui ne dure pas

la mort
est dans l’espace
dans les interstices.
désastre assassin
sans malice

emporté par
le diamant-présent
sur le sillon
du tourne-disque
de la terre

le vide
de ton absence
triste malheur
partout au bout
de l’univers

la nuit
face à l’espace
la mort en face
ne fait plus peur

Articles récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.