Merde

 Dans Poèmes

Le cerveau dans la main, qu’est-ce que l’on regarde ?
Simagrées, violences et esclaves abrutis
Indignations instables, corps nus avachis
Fantômes pixelisés, images dégueulardes
N’importe quoi pourvu que l’attention s’attarde

Le cerveau dans la main, qu’est-ce que l’on écoute ?
Diverses mélodies choisies dans l’appareil
Afin de rendre sourdes au monde nos oreilles
S’enfermer dedans soi, rêver quoiqu’il en coûte
La bande-son futile de nos vies en déroute

Le cerveau dans la main, qu’est-ce que l’on touche ?
Un écran plus brillant que nos cerveaux batards
Fatigués par la science et les futurs blafards
De civilisation toute rongée par les mouches
Attendant lâchement que la base se désouche

Le cerveau dans la main, qu’est-ce que l’on goûte ?
Des cupcakes virtuels, des photos d’aliments
Le sel de la sueur sur des dermes absents
D’amants hypothétiques et de luxures voyoutes
Fantasmes abandonnés à nos destin sans route

Le cerveau dans la main, qu’est-ce que l’on ressent,
Des effluves de cadavres sagements nettoyés
Des fragrances de coeurs violemment émiettés
Complètements bouchés, le seul trou restant
Ne sert qu’a jeter nos restes de vivants

Articles récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.