Skeletor a un peu faim

 Dans Non classé
« On reconnut alors la présence de la Mort rouge. Elle était venue comme un voleur de nuit. Et tous les convives tombèrent un à un dans les salles de l’orgie inondées d’une rosée sanglante, et chacun mourut dans la posture désespérée de sa chute.

Et la vie de l’horloge d’ébène disparut avec celle du dernier de ces êtres joyeux. Et les flammes des trépieds expirèrent. Et les ténèbres, et la ruine, et la Mort rouge,établirent sur toutes choses leur empire illimité. »

-Hahahaha, j’adore cette histoire, à chaque fois je me marre, sacré Edgar !

Skeletor referme son volume d’« Anthologie des histoires macabres » et le pose sur la table basse. Enfonçant sa colonne vertébrale dans le dossier du fauteuil, il se molletonne, étire les jambes, ramene les bras derrière sa tête, et prend une grande inspiration.

-Quel caaaalme… j’adore cette atmosphère de peur… Plus de bruit de moteurs . Ça faisait longtemps que je n’avais plus entendu gazouiller les p’tits zoziaux. Piou piou ! Piou piou ! Oula, je suis bien parti pour un petit sieston. Mmm… Indolenceeeezzzzzzzz…

Courte durée pour le répis, voici que des voix se mettent à clamer et à taper des mains à l’unisson.

-ON-CRAINT-PAS-LE-RISQUE ! TOUT C’QU’ON VEUT C’EST D’LA MUSIQUE ! ON-CRAINT-PAS-LE-RISQUE ! TOUT C’QU’ON VEUT C’EST D’LA MUSIQUE !

Skeletor se redresse d’un bon, passablement importuné. Fulminant, il se précipite dans la loggia, et ouvre la fenêtre en grand.

-GRRRAAAOOAR, CRIEZ ! CRIEZ TANT QUE VOUS LE POUVEZ ! SI LE VIRUS NE VOUS ESTOURBIT PAS LE PREMIER, C’EST MOI QUI M’EN CHARGERAIT ! rugit t’il d’une voix sepulcrale, en lançant des éclairs bleus par les orbites.

Silence de mort.

-Non mais des fois… Qu’est-ce qu’ils m’agacent ces eterniens avec leur résistance pathétique. Grmmmbl, je n’ai plus sommeil maintenant, qu’est-ce que je vais pouvoir faire pour m’occuper ? … Tiens, si je faisais des gâteaux ?

Aussitôt dit, aussitôt fait, Skeletor enfile un tablier à carreaux, très joli, et passe en cuisine.

-Tralala… Alors qu’est-ce que je vais me préparer de bon ? Voyons voir dans mes fiches pâtisseries… Oh ! Des Skulls cônes ! Oui, j’adore ça, les Skones… Bon de quoi j’ai besoin… Farine, oeufs, sel, sucre, ok. J’ai les petits moules en forme de crâne… La bave de tetrapode, oui… Le suc testiculaire de gloumoute, aussi… Diantre ! Je n’ai plus de poils de barbe de clochard ! Malédiction… Bon, les sdfs, c’est pas ça qui manque en ce moment, il n’y a même plus qu’eux dehors… Il va falloir que je sorte… Panthor, tu gardes la maison !

Et le grand inquisteur des forces obscures se met à battre le pavé. Personne en vue.

-Grrrr… Mais où sont-ils, dont déjà mirts ou quoi ? Dans l’absolu, ça ne me dérange pas, mais j’ai envie de manger des gâteaux, oh ! Peut-être sur la placette… Oui, là ! Il y en a un !

En effet, une pauvre déguenillée est roulée en boule devant une entrée de magasin fermé. Skeletor se frotte les mains.

-Hinhinhin, à nous deux mon gaillard, à moi les gâteaux ! L’infâme affamé se jette sur sa proie.

-Mais que diable ??? dit Skeletor en retournant la clodo dans tous les sens. Il y a de la crasse, mais pas de poils… Damnation, c’est une femelle !!!

-EEeehHhh TOUUUchhee mOOI PAAas, ENNculÉÉ, répond de manière assez cavalière la sans domicile fixe. Au même moment, une grosse main s’abat sur l’épaule de Skeletor.

-On peut savoir ce que vous contrevenez, contrevenant ?

C’est un soldat de l’armée du Prince Adam. Lourdement armé.

-M… M… Mais rien du tout, m’sieur l’agent, balbutie notre anti-héros en lâchant l’imberbe sale, qui tombe dents cariées en avant sur le béton. Je faisais mes courses, c’est tout. Haha.

-Mouais… Vous avez votre attestation de sortie ?

-Mon attesta… Crotte ! Je l’ai oublié dans mon autre pagne. C’est une méprise, je peux tout expli…

-T-t-t, fait le représentant de l’ordre en sortant son carnet de contravention. Alors, defaut d’attestation, plus port de tablier indécent et non respect des distances de sécurité, ca vous fera deux cent quatorze écus. Vous avez une semaine pour payer. Maintenant, circulez.

-Mais, et mes…

-CIRCULEZ ! Et plus vite que ça !

La mitrailleuse lourde du soldat n’a pas l’air d’humeur à disserter. Skeletor rentre chez lui, le vague à l’âme.

-Snif, mes Skones…

Pauvre Skeletor.

Articles récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.