Dessous le bitume

 Dans Poèmes

Dessous le bitume recousu où s’exposent
Des ulcères menant à l’égout ou l’enfer,
Sent-on encore pulser les métamorphoses
À avoir brusqué les strates de la terre ?

Les ruisseaux, les forêts et peut-être les âmes
Des bergers chantant autour d’un feu partagé
Tandis que leurs troupeaux paissent et acclament
En bêlant les dieux fraîchement érigés.

Les rites du printemps dédiés au Cornu.
Les mondes primordiaux et tout ceux avant eux,
Foulés par des miliards d’organismes griffus.

Ce vacarme, recouvert de goudron silencieux,
Du grondement furieux de la Machine-Bête,
Chuchote encore un peu dans le fond de nos têtes.

Articles récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.