Sisters of Mercy-Lucretia, my reflection

 Dans Traductions de chansons

Il semblerait que les bonnes « Sœurs de la Miséricorde » ne savent plus où donner de la tête. Avec tous ces changements à la SNCF, elles ont perdu une consœur dans la gare. ce morceau s’appelle « Lucrèce, mon reflet »

J’entends l’grond’ment d’une grosse machine
Deux mondes, dans la ravine
Métal brulant et méthédrine
J’entend tomber l’empire
J’entend tomber l’empire
J’entends l’grond’ment d’une grosse machine
Deux mondes, dans la ravine
Amour mort, Feu à volonté
Balles dum-dum et tirer pour tuer, J’entends
Plonger les bombes et
Tomber l’empire
Tomber l’empire
J’entends les fils de la cité dépossédés
À genoux, déshabillé
Fais-toi joli, c’est notre doublet
On a le royaume, on a la clé
On a l’empire, mais maintenant
On n’doute pas, on n’prend pas d’commandement
Lucrèce, mon reflet, dansons tel des spectres
On cherche dur
On compulse
On cherche dur pour voir clair
J’entends des choses qui n’ont pas de sens
Je dois m’rendre à l’évidence
Je n’sens rien. Je n’sens rien. Je n’sens rien
L’un apres l’autre ret’nu un long équipage
Un reigne difficile ret’nu par la rage
Il fut une voie ferrée
Maintenant c’est fait
J’entends l’grond’ment d’une grosse machine
Deux mondes, dans la ravine
Métal brulant et méthédrine
J’entend tomber l’empire
On a l’empire, mais maintenant
On n’doute pas, on n’prend pas d’commandement
Lucrèce, mon reflet, dansons tel des spectres

(1988. paroles Andrew Eldritch. Trad à l’arrache naze solitario « petit frère des pauvres » vinzo)

Articles récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.