Le sort s’acharne sur Skeletor

 Dans Non classé

Pour égrainer les minutes en cette époque  d’isolation obligatoire, Skeletor regarde des vidéos ringardes sur internet. En l’occurrence, il visionne ‘You’re Under Arrest’ de Gainsbourg. Le beau Serge, passablement ratatiné au double ricard 51, dans son costume de Gainsbarre, lunettes noires sur son gros pif et fringué de jean de la tête au pied, pantomime arthritiquement son playback, gauloise à la main, tandis qu’un jeune danseur, en orbite autour du chanteur, place des passes de smurf en suant comme un cochon. Lui aussi est vêtu à la façon représentative des années 80 tardives. Ça sent la guerre froide et la fin de civilisation. Soniquement, guitares funky froides, basses synthétiques, synthés turgides, sax sexuel, et batteries électroniquement trafiquées partouzent avec technique et grotesquerie.

-Mouhahaha, ça a mal vieilli, c’est atroce. Les paroles ça va, mais cette musique… et ces fringues… absolument degueulasse. J’adore !

La lecture automatique enchaîne sur ‘Love on the Beat », qui dégringole encore un peu plus bas dans la dépravation accoustique et morale. Skeletor dodeline du tronc en cadence, fredonne à l’unisson des paroles et claque des doigts.

« Plus tu cries, plus profond j´irai
Dans tes sables émouvants, sables
Où m´enlisant je te dirai
Les mots les plus abominables »
-Huhuhuhu… Abominable… Un de mes mots préférés ! Avec atroce, terrifiant, ignoble, cauchemardesque, apocalyptique, épouvantable, etc. Etc.
Sans transition, le morceau suivant est un morceau des Wampas : « Johnny Halliday dans Son Costume Violet »
-Hinhinhin… Et ben, Panthor, t’en fais une tête ! Ého, ca va ma Panpan ?
En effet le lamentable léopard au pelage prune a les oreilles baissées, la queue basse, et une franche expression de tristesse dans le regard et le museau.
-Ma Panpan, ma Pantoufle ! C’est parceque le monsieur se moque du violet que tu es déprimée ?
-Rrrrrrrrooooo…
-Mais il dit pas ça pour toi, bébête ! Toi c’est pas pareil, tu es mauve, ça n’a rien à voir !
-Pffff… Le fauve quitte le salon en soupirant et en trainant les pattes.
-Rohlala, jamais contente celle-là. Bah… Tiens, si je regardais si j’ai des messages sur instacrime ? Où est mon téléphone ?
Skeletor farfouille dans ses poches, dans le fauteuil, sous les coussins.
-Grrrmbl, il est encore passé où ce truc ? Scrogneuuu, on ne peut plus s’en passer de ces bidules, on va finir par se les greffer dans l’avant-bras comme les animaux dans cet excellent roman dont je ne me souviens plus du nom… Je le trouve toujours pas, ça m’énerve, gnnnnniiiii !
Le démoniaque dictateur délétère approche de l’éruption de frustration quand soudain, il entend distinctement un bruit d’appareil photo en provenance des cabinets. À pas de loup, il s’approche, ouvre la porte d’un coup, pour surprendre ce qui se trouve derrière.
-PANTOUFLE ! QU’EST-CE QUE TU FABRIQUES ? JE T’AI DÉJÀ DIT MILLE FOIS DE NE PAS TRIPOTER MON SMARTPHONE ! LES SELFIES C’EST VILAIN ! Mais… C’est une photo de moi ça ?! Avec un collier de nouilles autour du cou, un chapeau conique sur la tête, du rouge à lèvres sur les mandibules et des yeux kawaï ??!! Et tu viens de l’envoyer… À tous mes contacts !!! Au Monstre !? À Démonia !? À Dentos ?! Même à… Oh non… À Musclor !!!! NOOOOOOOOOONN !!!
-Khi khi khi khi ! (rire du felin filant entre les jambes de Skeletor.)
-Méchante Pantoufle, Méchante ! Mai… Mais qu’est-ce que c’est que ça ? dit le crâne du Mal d’une voix tremblante, en saisissant un morceau de pelure blanche qui flotte dans son champ visuel.
-MON PÉCU ! TU T’ES FAIT LES GRIFFES SUR TOUT MON PÉCU !!! IL EST FICHU ! MOI QUI LE GARDAIT POUR LE REVENDRE À PRIX D’OR (vu que je ne fais jamais caca) EN CETTE PÉRIODE DE CRISE !!! Bouhouhouhou…. Je suis ruinéhéhéhé…ouiiiiinnnnn…
Pauvre Skeletor.

Articles récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.