Le spectre

 Dans Poèmes

Esprit du château
autrefois beau,
lors en ruine,
aux puissantes tours
effondrées.
Les hurlements des loups
pleurent la superbe passée,
jardin hirsute et boueux
dans la forêt rongée par la ville.
Ici, il hante, le fantôme,
revenant sans cesse
à cette heure
qui semble un jour sans fin.
Boulet, chaine au mollet,
traînés en gémissant
comme on traine
le poid des ans.
Sous son linceul il se sent
transparent,
épais comme une feuille de verre,
alors qu’il se rappelle,
sans savoir comment,
le grand chevalier errant d’un autre temps.
Circonscrit dans sa zone
d’inconfort,
les sentiments durcis
comme les murs.
Errant le long des plinthes du couloir,
les bas reliefs de l’histoire.
Calme comme un somnambule
dans une maison
en flamme,
entre les boiseries moisies
et les chimères lépreuses,
sucé par le granit
granuleux
au goût rance.
Projection astrale
d’un vieux programme périmé
sur un orbite de malheur.
De ses membres flasques,
des gestes hachés percent la frustration,
comme le regard du corbeau sans ailes
perce le ciel en vain.
Désir frustré d’expulser
son énergie psychokinetique
hors de son corps astral.
malédiction d’envie.
Quand sa main poursuit
ses victimes
de ses doigts collants et maladroits,
elle ne saisit rien.
Bête de somme de l’epouvante,
Éprouvé de la damnation,
En colère contre les vivants,
touristes de parcs d’attractions.
Il parle la même langue
qu’eux,
mais eux
ne comprennent pas.
quand tout le monde s’est enfuit
vers de nouvelles distractions,
il reste là.
un seul souhait : pouvoir dormir une éternité.
las de sa routine,
de savoir que l’humanité existe
en plus de lui…
Cette idée pèse de toute sa masse
sur son égo meurtri.
le monde en mouvement,
la vitrine infranchissable
qui le séparent des mortels,
lui font avoir un frisson
de vie,
parcourant son échine,
irradiant par ses poils,
soulevant son derme,
plongeant son être
dans un tourbillon de picotements
sensoriels.
Parfois,
Le spectre se demande
s’il est vraiment mort.

Articles récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.