Consolation

 Dans Poèmes

Tu sembles triste mon amour
L’angoisse se lit au détour
De tes sourcils

Le Grand Culpabilisateur
Le feuilleton de la Terreur
Te rends fébrile

Le monde est sous anesthésie
Plus rien ne ressemble à la vie
Tu manques d’air

Mascarades et masques de cuir
Annihilent les rares sourires
Que tu espères

Toutes ces sciences, ces gloires
Les techniques, les tintamarres
Beaucoup de maux

Les déclarations fantoches
Et les brillances de l’art moche
Cela est faux

Tu es seule dans le brouillard ?
Abandonnée, folle et bizarre ?
Il n’en est rien

Fi du futur délétère
Tant pis pour le temps naguère
Tout va très bien

Des choses qui ne meurent pas,
D’autres qui ne reviennent pas
Acceptation

S’echapper vite du clapier
Plein de lapereaux apeurés
C’est ta mission

Ne sors pas de ce monde-ci
Mais entre plutôt dans celui
Qui est ton coeur

Rebelle avec une cause
Cette flamme qui te compose
Est mon bonheur

(Pour Gina)

Articles récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.