Texte à l’arrache 106

 Dans Textes à l'arrache

-Yoooo. Alors aujourd’hui, on dissèque Volucer, la nouvelle staaar du Rock’n B qui cartoooonne en ce moment. Volucer, depuis combien de temps ça buzze pour toi ?
-Je dirais un an et demi
-Juste à point. Et quel âge as-tu ?
-vingt-deux ans.
-Délicieux. Quel incroyable succès, on te voit partout dans les journaux, à la télé. Tu passes en boucle sur M666, ta chanson « lov2toi » est en rotation lourde à la radio. Les reseaux sociaux bourdonnent comme des frelons, Tetebooc, Pentagram, Des milliards d’abonnés sur Usegue. Si jeune, c’est géniaaal ! Peux-tu nous raconter un peu ta vie, d’où viens-tu ?
-Ben, je viens d’une famille très modeste, t’as vu ? Mon papa est postier, ma maman, femme au foyer, j’ai deux petites sœurs trop adorables. C’est des gens simples quoi. Moi je faisais un bts action strategico-perpendiculairo-commercial des séquences de gestion communicantes, y a deux ans, et puis, j’ai postulé à La Nouvelle Idole, et voilà, tu connais la suite, hihi.
Le bras gauche de Volucer, se met inexplicablement à noircir. Le journaliste sort un hachoir, coupe net le membre, le prend, le pose dans l’assiette devant lui, puis sans autre forme de procès, l’englouti comme Saturne dévorant ses enfants.
-Géééniaaal, excellent, trop bon. Tu peux nous parler de tes influences ?
-Il y en a trop : Beyonce, Rhianna… Mais aussi le hard rock : AC/DC, Iron Maiden… Mon père est fan.
L’autre bras tombe sur la table. Il connait le même sort que l’autre, et fini dans l’estomac de l’interviewer.
-J’adoore, j’adoorre. Comment te viennent tes chansons ?
-Comme ça. J’observe les gens, je m’imprègne de ce qu’ils disent. Quand j’entends quelque chose qui me frappe, j’essaye de le transcrire en paroles. Mon but c’est de mettre en avant l’amou…
Le chanteur n’a pas le temps de terminer sa phrase qu’il semble s’affaisser sur sa chaise. Il se penche, et quand il se relève, c’est pour déposer sa jambe gauche, aussitôt engloutie par le dégustateur .
-Ne t’arrête pas. L’amour ok, mais quoi d’autres, quel est ton mode de fonctionnement artistiqueeee ?
-L’a… l’amour, mais aussi l’injustice. On dirait que mes textes sont un peu léger, ou bêbête, mais mon but, c’est de faire passer des messages profonds, tout en restant simple. Pour écrire, je m’enferme chez moi, avec un dictionnaire de rimes, et je n’en ressors pas avant que ce soit fin… AArgh !
La seconde jambe se sépare, mâchouillée illico. Volucer essaye de continuer de parlet, il est trop faible, tout pale, en sueur, sur le point de flancher. Le questionneur lui coupe la parole, cette fois-ci avec un ton méprisant.
-Aaallez, c’est bon là, y a plus rien déjà. Dis-donc, l’homme tronc, pourquoi tu vas pas te planter dans une forêt, maintenant ? T’aurais plein de copains arbres. Virez moi ça.
On enlève l’ex-vedette, malgré ses protestations. Quand la sécurité le soulève, le mutilé est en train de perdre des litres de sang. On l’entend pleurnicher, implorer hors champ, puis la voix cesse. Le journaliste offre un grand sourire carnassier à la caméra. Jingle musical en fond sonore.
-Et voilà, c’était… Je sais plus qui, on s’en fout. Ils sont frais, mais ils ont pas de gout. Y avait même pas de quoi l’ouvrir. Demain, nous vous servirons Vinzo, quatorze ans, qui est é-cr-vaaaaain. En esperant que cette fois, on ait une vraie dissection. Un peu de tripes sur la table, ça fait longtemps. Bisous les loulous !

Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.