Texte à l’arrache 297

 Dans Textes à l'arrache

Et voici RATION, l’émission de déco-rationnement rationnalisé, présenté par la fluette Malaria Davidoff ! Aujourd’hui Marglouk et Christelle ont envie de massacrer leur taudis, ils font appel à Malaria pour les aider dans leur projet de destruction. Quand elle débarque, ils sont déjà excités comme des fondamentalistes devant une statue de Bouddha géante.

Malaria : Alors les marsouins, qui c’est qui quoi que vous vouliez comme déco ?
Christelle : Et ben, on aimerait bien faire ici comme si qu’on mélangerait orient et occident… Genre euh…
Un ouvrier méprisable : Genre Byzantin ?
(Malaria pousse cinq saucisses dans la bouche de l’effronté)
Malaria : Ta gueule ! Laisse parler les français moyens steuplait. On est en train de niveler là, tu vois pas ?
L’ouvrier : Pardon maîtresse…
Christelle : Oui, oui, on aimerait euh une déco euh, pas Marrakech mais…
Marglouk : Genre colonial…
Malaria : Ah, très bien ça, colonial. Le bon vieux temps des colonies, quand l’Algérie etait plus française qu’aujourd’hui… Ça te parle Marglouk ça, hein ?
Marglouk : Vous savez, je suis d’origine tunisienne…
Malaria : Bah, c’est pareil, je vois déjà le machin. Bon la famille, c’est pas tout ça, mais faut qu’on s’y mette… Z’êtes gentils, mais dégagez, allez, hop hop hop !
Christelle : je me demande si on a bien fait de l’appeler…

Trop tard, les amis, vous l’avez laissé entrer. Davidoff, c’est comme un vampire des Carpates : une fois invitée chez vous, vous êtes à sa merci. Malaria est en train de poser les bases de son œuvre.

Malaria : Bon, alors ce séjour, les murs. Ici, on va faire couleur parmesan, ici, en gruyère, ici, en mozzarella, et ici en jambon. Pas très hallal, mais rien à fiche. Moi, je m’occupe de peindre l’escalier en orange.

Pendant qu’elle s’attaque au pauvre escalier qui n’a rien demandé, c’est le moment de la rubrique des petits trucs déco-rationnement, pour décorer malgré la ceinture serrée !

Astuce pour faire une jolie chambre de princesse : prenez une perceuse sur laquelle vous aurez pris soin de mettre une mèche de douze. Pensez bien à la mettre en mode percussion. Ensuite, prenez votre petite princesse, et percez le front, au niveau du corps pituitaire, plus connu sous le nom de troisième oeil. Visez la glande pinéale, en appuyant bien. Quand les yeux de la princesse sont complètement révulsés, c’est fini ! Grâce à la lobotomie, elle est maintenant au pays des rêves, la pt’ite chieuse, elle va vous en halluciner des décos de châteaux, je vous dit que ça ! Mais revenons à nos moellons…

Pendant ce temps, les travaux sont quasiment terminés ! Les murs, qui furent autrefois purs de tout pigments, sont maintenant complètement bariolés. Malaria aura tué tout le blanc pour faire sa déco coloniale. Paradoxal…

Voila, c’est fini. Marglouk, Christelle, et leurs enfants, font un malaise chromatique brutal en voyant les transformations. Ils meurent dans d’horribles convulsions, une bave multicolore aux lèvres. Malaria est satisfaite.

Malaria : Mission accomplie ! Allez mes gueux, on se tire d’ici…

Aaaah, Ration… Cette émission, c’est comme regarder quelqu’un qui habillerait en pattes d’efs zebrées et chemise col pelle à tarte orange, un cadavre en décomposition… Restez fidèles au poste, les babouins !

Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.