Texte à l’arrache 103

 Dans Textes à l'arrache

Bouh, les petits microbes ! Je suis un gros virus, un truc énorme, la plus grosse des véroles. Pouhahahahaha, regardez mes tentacules, elles vous acculent au bout des nerfs méridien. Vous savez ce que ça fait, de se faire appeler Syphillis ? Ça fait mal très mal, très ponème pâle, gah. Je pue, je pète, partout dans les goulottes sanguines. De loin, je fais vermicelle, mais de près, je suis une boule géante, avec deux gros yeux globuleux, pointés de pupilles perçante pour subjuguer les globules, une crête de filaments longs qui me sortent par la tête et les joues, des pustules plein la peau, un long appendice poisseux en guise de queue, une bouche noire comme un puits sans fond, garnie de cinq rangée de dents pointues, coupantes, empoisonnées… Miam, miam, je vais tous vous manger, tel un Pacman hélicoïdal. Fuyez ! Fuyez ! Microzboubos ! Aberrations aux formes molles, spirilles, bactéries, coccus, bacilles ambulants ! Plus d’un conquistador buveur de sperme de lama j’ai vaincu, alors des micros-organismes, hohoho, laissez moi suinter de rire. Que vous êtes drôles lorsque vous courrez : on dirait un contingent de morves mouvantes, paillantes comme des poussins affolés. Oh, la maison va être chamboulée, la peau lésée, alopéciée, le pénis, chancré à souhait. Je vais bien m’amuser !

Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.