Texte à l’arrache 133

 Dans Textes à l'arrache

-Bon, les gars, les gens veulent du nouveau, il nous faut du nouveau, sinon, pas de pognon pour se tenir loin de ces débiles. Quelqu’un, quelque chose ?
-On pourrait raconter une histoire d’amour entre Jack L’Éventreur et un de ses cadavres.
-Classique ça, coco, c’est nul, corbeille.
-Chef, on pourrait faire une série comique sur un fraiseur-meuleur de la mafia qui aime se prendre des espadons dans le ionf, car ça lui rappelle sa maman, et il en parle chez un psy transsexuel adorateur du dieu Pan.
-Y a de l’idée, mais les mamans sont pas encore prête pour ça. Fraiseur-meuleur, ça fait sale. Suivant ?
-On pourrait lancer une nouvelle danse. Les hommes balancerait le pelvis d’avant en arrière, pendant que les femmes simuleraient une fellation devant eux. On l’appellerait, euh… Cucumbing ?
-Mouais, c’est pas mal. Un peu téléphoné, mais pas mal. Ça pourrait se vendre aux petites filles. Les petites filles font la loi du marché. Garde ça de coté, mon mignon, on le lancera cet été. Autre chose ?
-Et si on prenait un bidule oublié, qu’on vendrait comme tout nouveau ?
-Chut, ne révèle pas les ficelles. Soit, tu proposes quoi ?
-On pourrait prendre un vieux tube de John Jack Roosso, le refaire façon electro-tribe-punk-rap.
-Admettons, développes.
-Ben genre, on prend La grosse patate à bas de soie
-Connais pas.
-Justement ! On prend ça, on le fait réarranger par Didier Barbelavie, on fait chanter une bimbo avec de gros nénés, et pour le clip, réalisé par David Pinscher, elle jouerait le rôle du cadavre qui fait du cucumbing à Jack l’Éventreur habillé en fraiseur-meuleur. C’est pas mal, non ? Qu’est ce que vous en pensez, boss ?
-Mmmm…Bof…Non. Finalement, je crois que je préfère l’espadon dans le tôze.

Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.