Texte à l’arrache 15

 Dans Textes à l'arrache

A la télévision, Acis parle avec des mots français, mais on ne comprend rien à ce qu’il dit… Aujourd’hui, des sujets régaliens sont à l’ordre du jour dans le parti. Voulais-tu dire qu’il y a des luttes de pouvoir ? Les avoirs criminels ont augmenté. Oh, les bandits ont un plus gros butin cette année, c’est cela ? D’accord. En fait, tu ne veux pas qu’on te comprenne, ou plutôt, tu veux qu’on te comprenne vaguement, en donnant l’impression que tu parles de choses très compliquées, de façon à passer pour plus intelligent, plus en science que le reste. S’il fait froid, tu vas dire « la dépression climatique est en hausse », c’est ça ? Que ne dis-tu simplement « il fait froid » ? La Bruyère parlait déjà de toi. Tu le dégoutes avec tes expressions ridicules, et l’impropriété des termes dont tu te sers. Content de toi-même et de l’agrément de ton esprit, on ne peut pas dire que tu en sois complétement dénué, mais on te plaint du peu que tu as, pire, on en souffre. Plus grave encore, tu nous prends pour des lamas mystifiés, avec ton sabir impressionnant qui n’est fait que de vent. Tout ceci est une duperie. Tu embobines les crédules et les paresseux, qui le seraient certainement moins si tu t’exprimais clairement. Tu es d’autant plus néfaste, que tu es contagieux. N’as-tu pas honte, vilain menteur ? Non. Acis est un homme politique.

Articles récents

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Me contacter

Je vous recontacterai si je veux !

Non lisible? Changez le texte.